Un dernier hommage.

« L’esprit humain ne peut pas être absolument détruit en même temps que le corps ; mais il en reste quelque chose, qui est éternel » Spinoza, Ethique V, proposition 23.

JPRaick zekken

Jean-Pierre Raick (1947-2017) vient de disparaitre. Il fut notre professeur de Iaïdo et de Kendo. Il est aussi à l’origine de la création de la section de Jodo de Lille au sein de laquelle nous essayons de transmettre les principes de son enseignement.

Un dernier remerciement, une dernière pensée : nous reprenons ici l’hommage qui figure sur le site principal du Club Lillois de Judo Kendo.

Expert en Arts Martiaux japonais :

Kyoshi 7 ème dan Kendo et IaÏdo.

Diplômé d’état 2eme degré Judo et Aïkido.

Directeur technique EKF (Fédération Européenne de Kendo :  Kendo, IaÏdo, Jodo).

Enseignant de Kendo et de Iaïdo au club Lillois de Judo Kendo.

Après avoir débuté la pratique du Kendo et du Iaïdo (1972-1973) sous la direction de YOSHIMURA senseÏ (conseiller technique Kendo du CNK-FFJDA ; 8 ème dan).

 

Premier non japonais à atteindre le grade de 7e dan Kyoshi de Kendo et de Iaïdo, Jean-Pierre RAICK n’a cessé d’œuvrer au développement et à l’enseignement traditionnel de ces deux disciplines.

Cet esprit résolument empreint de Tradition, nous a transmis au-delà de tout aspect uniquement sportif, la quintessence de ces arts. Son enseignement reçu et nourri par ceux d’une longue filiation de maîtres véritables, s’est diffusé au travers toute l’Europe.

Jean-Pierre RAICK est l’un des rares enseignants au monde des Arts Martiaux à avoir formé plus de douze pratiquants septième dan dont huit appartiennent au Club Lillois de Judo-Kendo. Il a fait de ce dojo lillois l’un des plus prestigieux d’Europe.

L’enseignement fondamental qu’il dispensait se résume ainsi : construire un homme véritable à travers la pratique régulière et assidue de ces disciplines traditionnelles, citons-le :

« Au travers de l’entrainement comprenant des méditations zen, j’aborde la vie avec l’esprit tranquille. Mon cœur (esprit) et mes mains sont unifiés. Je sais que l’art de l’escrime qui nous enseigne comment tenir tête à un ennemi développe aussi des valeurs précieuses pour la vie de tous les jours. Lorsque vous accédez à un degré d’entrainement et de progrès suffisants, vous ne verrez plus d’ennemis, c’est-à-dire que vous serez dans le cœur de l’ennemi. Alors vous parviendrez à un état d’incomparable altruisme. »

Témoignage d’un grand maître japonais Masatake SUMI : « ce que vous avez laissé au kendo est inestimable ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s